Chris Driedger Jersey

Choose best cheap Chris Driedger Florida Panthers jersey online, womens youth youth Chris Driedger gear sale, buy Chris Driedger jersey including Black/Camo/Green/Gold/White/Purple colour.The more you buy, the more gifts you give, the best quality, and the fastest logistics.

Le gardien des Panthers de la Floride Chris Driedger ne pouvait pas espérer un meilleur dénouement pour son premier départ dans la Ligue nationale de hockey (LNH), samedi soir, face aux Predators de Nashville.

L’homme masqué de 25 ans a repoussé l’ensemble des 27 rondelles dirigées sur son filet et sa formation l’a emporté au compte de 3 à 0.

«Honnêtement, je suis sans mots, a indiqué Driedger au site internet de la LNH après sa brillante performance. C’était un long chemin. Ils m’ont dit que j’amorcerais le match d’hier [vendredi]. J’étais vraiment nerveux au début, mais une fois que la rondelle est tombée, je me suis senti bien.»

«C’est incroyable, a-t-il poursuivi. Tous les tirs que je voyais, j’étais en mesure de les arrêter. Si je ne les voyais pas, ils [mes coéquipiers] les bloquaient. Ils ont fait un travail impressionnant en avant de moi.»

Un parcours sinueux

Ce n’était cependant pas la première fois que Driedger gardait les buts dans le circuit Bettman, puisque lors de son passage avec les Sénateurs d’Ottawa, il a été appelé en relève à trois occasions, et ce, lors de trois campagnes différentes.

Le natif de Winnipeg et son équipement ont cependant beaucoup voyagé depuis. En effet, le gardien a porté l’uniforme de neuf équipes depuis le début de sa carrière professionnelle en 2013-2014. Il a d’ailleurs joué pour cinq formations de la Premier AA League (ECHL).

Driedger a amorcé son parcours dans l’organisation des Panthers lorsqu’il a signé un contrat de deux saisons en février 2019. Cette saison, il a été dominant avec les Thunderbirds de Springfield dans la Ligue américaine, maintenant une moyenne de buts alloués de 2,09 et un taux d’efficacité de ,938.

Un message à Sergei Bobrovsky

Si les statistiques de Driedger lui ont permis d’obtenir un premier départ dans la LNH, les malheurs du gardien Sergei Bobrovsky peuvent également expliquer que l’on soit à la recherche de solutions en Floride.

Le Russe, qui possède un contrat de sept ans d’une valeur totale de 70 M$, détient le deuxième pire pourcentage d’arrêts (,884) de la LNH. En 21 matchs, il a aussi maintenu une moyenne de buts alloués de 3,48.

Bobrovsky devait initialement obtenir le départ contre les Panthers, mais l’entraîneur-chef Joel Quenneville en a décidé autrement après la piètre performance de son numéro 1 contre les Capitals de Washington, mercredi.

«C’était un match où nous avons bien joué et nous avions besoin de quelques arrêts pour l’emporter», avait dit le pilote lors de la conférence de presse suivant ce revers de 4 à 3.

Reste maintenant à voir si le blanchissage de Driedger donnera un certain sentiment d’urgence à Bobrovsky.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>